Paroisse Saint-Pierre-Saint-Paul
de COURBEVOIE (Hauts-de-Seine – France)
Accueil Actualité L'éditorial
L'ÉDITORIAL

L'EUCHARISTIE, PRINCIPE ET PROJET DE « MISSION »
« À l'instant même, ils se levèrent » [Lc 24, 33]

24. Après avoir reconnu le Seigneur à la fraction du pain, les deux disciples d'Emmaüs «se levèrent à l'instant même» (cf. Lc 24,33) pour communiquer ce qu'ils avaient vu et entendu. Lorsqu'on a fait une véritable expérience du Ressuscité, se nourrissant de son corps et de son sang, on ne peut garder pour soi seul la joie éprouvée … L'envoi à la fin de chaque Messe constitue une consigne qui pousse le chrétien à s'engager pour la diffusion de l'Évangile et pour l'animation chrétienne de la société.

Rendre grâce

26. Un élément fondamental de ce projet provient de la signification même du mot « eucharistie » : action de grâce. En Jésus, dans son sacrifice, dans son « oui » inconditionnel à la volonté du Père, il y a le « oui », le « merci » et l'« amen » de l'humanité entière…. Incarner le projet eucharistique dans la vie quotidienne, dans les milieux de travail et de vie…signifie, entre autre chose, témoigner que la réalité humaine ne se justifie pas sans la référence au Créateur. Cette référence transcendante, qui nous engage à un « merci » permanent — à une attitude eucharistique précisément — pour ce que nous avons et pour ce que nous sommes, ne porte pas préjudice à la légitime autonomie des réalités terrestres, mais elle la fonde, en lui assignant ses justes limites.

La voie de la solidarité

27. L'Eucharistie n'est pas seulement une expression de communion dans la vie de l'Église; elle est aussi un projet de solidarité pour l'humanité tout entière. Dans la célébration eucharistique, l'Église renouvelle continuellement sa conscience d'être «signe et instrument» non seulement de l'union intime avec Dieu, mais aussi de l'unité de tout le genre humain. Chaque Messe, même célébrée de manière cachée et dans une région retirée du monde, porte toujours le signe de l'universalité…

Au service des plus petits

28. Il y a encore un point sur lequel je voudrais attirer l'attention parce que sur lui se joue d'une manière notable l'authenticité de la participation à l'Eucharistie: c'est l'élan qui s'en dégage en vue d'un engagement effectif dans l'édification d'une société plus équitable et plus fraternelle. Dans l'Eucharistie, notre Dieu a manifesté la forme extrême de l'amour, bouleversant tous les critères de pouvoir, et affirmant de façon radicale le critère du service: « Si quelqu'un veut être le premier de tous, qu'il soit le dernier de tous et le serviteur de tous » (Mc 9,35). Ce n'est pas un hasard si, dans l'Évangile de Jean, nous ne trouvons pas le récit de l'institution eucharistique, mais celui du « lavement des pieds » (cf. Jn13,1-20) : en s'agenouillant pour laver les pieds de ses disciples, Jésus explique sans équivoque le sens de l'Eucharistie. À son tour, saint Paul rappelle avec vigueur que n'est pas permise une célébration eucharistique où ne resplendit pas la charité manifestée dans le partage concret (cf. 1Co 11,17-22.27- 34)…Tel est le critère qui prouvera l'authenticité de nos célébrations eucharistiques.

 

[Extrait de la lettre apostolique Mane Nobiscum Domine (2004), chap 4 – saint Jean-Paul II]

 

In Bulletin d'informations paroissiales
 ▲