Paroisse Saint-Pierre-Saint-Paul
de COURBEVOIE (Hauts-de-Seine – France)
Accueil Les étapes de la vie Eucharistie
L'EUCHARISTIE
La Première communion

 

La Première Communion, c'est d'abord dans le cadre de la famille que l'enfant peut y être préparé. Dès qu'il reconnaît le Corps du Christ et désire le recevoir, ses parents peuvent prendre contact avec un prêtre.

D'une manière générale, c'est au cours de la catéchèse que l'initiation à la messe a lieu.

 

► Renseignements auprès du secrétariat de la paroisse

► En savoir plus sur le sacrement

 

L'eucharistie à la messe

 

Le sacrement d'eucharistie est le point central de la messe, aussi est-il essentiel pour un chrétien d'être bien préparé à y participer. Cela commence avec la procession de communion, qui n’est pas une file d’attente vers une distribution. Elle est une marche digne, recueillie, pour recevoir le corps du Christ.

 

Donner et recevoir le corps du Christ

Ce service ne doit pas devenir une distribution routinière car nous sommes engagés dans la rencontre du Christ avec chaque fidèle.

C’est un acte de confiance de l'Église qui nous confie de la représenter. En effet, c’est l’Église de Jésus-Christ qui reçoit son corps pour le donner. Par notre attitude de foi, donc de respect, nous aidons la foi de celui ou de celle qui approche.

 

Remarques particulières

Vigilance pour les serviteurs de l’Eucharistie :

  • Il convient que celui qui donne l’hostie, la regarde en même temps que celui qui la reçoit : Nous croyons que c’est LUI.
  • Nous devons nous déplacer avec dignité, sans raideur, dans l’église. Celui que nous portons, est aussi Celui qui nous porte.
  • On ne range pas la coupe à hostie sur un coin de l’autel comme on range un simple récipient. On la pose au centre de l’autel, ou on la remet au prêtre ou au diacre présent.

Vigilance pour les fidèles :

  • On reçoit le corps du Christ ; on ne le saisit pas, on le laisse déposer dans la main que nous offrons ou sur la langue que nous avançons.
  • On ne dit pas « merci », on dit « AMEN » : ce qui signifie je crois, j’adhère à la proclamation « le corps du Christ ».
  • Il vaut mieux communier en regardant l’autel après s’être déplacé d’un pas. On ne fait pas deux choses en même temps.
  • On ne reçoit pas le corps du Christ avec une main gantée.

 

Tous ces signes, que nous gardons ensemble, permettent que notre communauté paroissiale soit garante de la foi en la présence réelle du Christ ressuscité dans le pain eucharistique.

Enfin, n'oublions pas les malades, les personnes âgées et tous ceux qui ne peuvent plus se déplacer. La communion peut leur être portée à domicile.

 ▲